Coordonnées

Mairie de Sauzet

le village

Route de Crest

26740 Sauzet

 

Tél. : 04 75 46 72 22

 

Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact en ligne.

 

 

 PERMANENCES DE M LE MAIRE
   
LUNDI MERCREDI JEUDI  matin SUR RENDEZ-VOUS
   
MARDI et VENDREDI  après-midi SUR RENDEZ-VOUS
   
   
PERMANENCES DES ADJOINTS
   
   
ADJOINT HORAIRES DES PERMANENCES
   
JOELLE FAURE MERCREDI et VENDREDI matin SUR RENDEZ-VOUS
   
ALAIN COINDET LUNDI au VENDREDI matin SUR RENDEZ-VOUS
   
ELIANE JOUBERT LUNDI et MERCREDI après-midi SUR RENDEZ-VOUS
   
PIERRE THEOLAT LUNDI et VENDREDI matin  SUR RENDEZ-VOUS
   
ROBERT VIGNE MARDI et MERCREDI matin SUR RENDEZ-VOUS
   

Heures de bureau

Nos bureaux sont ouverts aux heures suivantes :

8h00 à 12h00 du lundi au vendredi et de 9h00 à 12h00 le samedi.

Pendant les vacances d'été : les bureaux sont fermés le samedi matin et ouverts le lundi de 14h30 à 17h30.

 

Actualités

Accès en ligne

Des informations à notre sujet et au sujet de nos services sont désormais disponibles sur notre nouveau site web.

 

Tous les messages

L’église Saint Lambert

Au centre du château, sur une vaste esplanade d’où l’on domine la vallée, se trouve l’église Saint Lambert. Petite chapelle médiévale, construite vers les années 1100 et qui se dresse au milieu des ruines.

Elle dut être construite, par les premiers seigneurs du lieu qui n’ayant point de chapelle pour se recueillir, devaient chaque fois se déplacer à Saint Marcel pour entendre la messe et recevoir le corps du Christ. Le style de la chapelle rappelle le concours des bénédictins, car longtemps, elle fut desservie par les religieux de Saint-Marcel-lès-Sauzet et dépendait de leur prieuré et de la paroisse.

Malgré son emplacement dans l’enceinte du château, elle servait aussi à tous les habitants du village pour le culte public, et recevait des fondations et donations, les plus anciennes remontant à 1308. En la regardant bien, vous apercevrez que seul le clocher n’est pas primitif, en effet l’original ayant été brulé et démoli lors des guerres de religion, un nouveau fut construit. Celui-ci pourtant, n’a pas une architecture étudiée, il est massif et prend place également sur le chœur de l’église. Celui-ci devrait dater au environ de 1630.

En 1670, plusieurs habitants catholiques de Sauzet supplient l’évêque de Valence de les autoriser à s’ériger en Confrérie de Pénitents du Saint Sacrement. La chapelle où se trouve actuellement l’autel de la sainte Vierge, fut édifiée en 1672 par la confrérie des pénitents de Sauzet, sur un terrain qu’ils avaient acquis de demoiselle Catherine Malgras en 1671. Cette chapelle était exclusivement réservée aux pénitents pour y faire leurs actes religieux, sans pour cela gêner le service paroissial. Les pénitents voulaient quand même assister aux offices, et l’on avait fait communiquer la chapelle à l’église, en ouvrant le grand arceau, lequel était garni d’une grosse grille semblable à celle des couvents.

En 1697, les pénitents demandèrent à l’évêque l’autorisation d’ensevelir les membres de leur confrérie dans la chapelle.

 

Les cloches de l’église furent remplacées à plusieurs reprises. Avant que l’on construise la chapelle des pénitents il n’y avait qu’une seule cloche, qui datait de 1506. Celle-ci a été cassée en 1713 lors d’un baptême. Mais c’est dans la joie que le 8 mars 1751, on assiste au baptême de la nouvelle cloche de la paroisse. Malheureusement les cloches qui y sont actuellement ne correspondent en rien avec la dernière description. Il faut donc en conclure qu’elles ont été remplacées entre temps, mais il n’est fait mention d’aucune note à ce sujet. On peut voir simplement sur celles-ci qu’elles ont été baptisées en 1807 pour la grosse cloche et 1838 pour la petite. Celle-ci a été achetée par les pénitents du village.

 

Les Pénitents

En 1670, plusieurs habitants catholiques de Sauzet supplient l’évêque de Valence de les autoriser à s’ériger en Confrérie de Pénitents du Saint Sacrement. Le livre journal des pénitents de Sauzet constate que depuis 1670 jusqu’à 1786, cette confrérie possède non seulement une chapelle, un clocher, une sacristie, mais un mobilier pour le culte bien plus important que l’église paroissiale et que son chapelain est pris ordinairement parmi les religieux des Récollets de Montélimar.

Les Pénitents de Sauzet prennent l’habitude dès la première année de leur fondation de prêter à la paroisse, d’abord leur dais, puis les ornements et vases sacrés qui font de plus en plus défaut à cette dernière. Ils dispensent ainsi la communauté ou le prieur de la fourniture ou du renouvellement des objets liturgiques et servent aussi de sacristains. Les décrets révolutionnaires qui mettent à la disposition de la Nation tous les biens du Clergé privent les Pénitents de leur droit de propriété sur la chapelle, mais les décrets publiés au début de XVIIe siècle en rétablissent la propriété à la Fabrique (groupe de laïcs qui gèrent les biens). Les anciens Pénitents reconstitués sous forme de Confrérie Paroissiale gardent l’usage mais ne peuvent posséder. Ils seront les serviteurs bénévoles de la Fabrique pour les cérémonies du culte.